Contribution Individuelle

Réf. 0031

Faire des efforts

Danielle

Etiembre -

3 juillet 2024

Je ne suis pas une intégriste de l’environnement mais je fais ce que je peux pour limiter mes déchets. Il va falloir que tout le monde aille dans ce sens. Les petits volumes multipliés par un grand nombre font une quantité énorme. En premier lieu inciter les industriels et les supermarché et prendre exemple sur la marque Barilla qui a noté sur leurs paquets de pâtes: “la fenêtre en plastique a été supprimée et ainsi nous évitons l’utilisation de 126 000 Kg de plastique par an “.
En plus de préserver la ressource, quelles économies pourrait-on faire en supprimant les suremballages comme par exemple le carton sur le yaourt ou le double et triple emballage des petits gâteaux.
Plutôt que dépenser des sommes folles dans des incinérateurs polluants, les efforts devraient se concentrer sur la limitation des déchets à la source. C’est là qu’il faut faire des efforts. Il y a longtemps que l’on en parle, il faut maintenant( agir. Ce n’est pas au contribuables de payer la mauvaise volonté des industriels.

Cette publication a un commentaire

  1. Syndicat - Administrateur

    Merci pour votre contribution, vous trouverez ci-dessous les réponses de Touraine Propre, maître d’ouvrage de cette concertation.

    Vous avez raison, la réduction de nos déchets est étroitement liée à nos modes de consommation, c’est particulièrement flagrant en ce qui concerne notre alimentation, puisque l’ADEME estimait encore en 2022, le gaspillage alimentaire à 30 kg par habitant et par an. En France, l’objectif fixé par la loi AGEC en 2020 est de réduire de 50 % le gaspillage sur l’ensemble de la chaîne alimentaire avant 2030 (2025 pour la restauration collective et les distributeurs). Le programme de prévention départemental (PLPDMA) 2024-2030 proposé à la concertation prévoit ainsi dans sa Fiche 4 (page 58) la création d’un Réseau pour Eviter le Gaspillage ALimentaire (REGAL) départemental visant à mettre en lien ces acteurs locaux de l’alimentaire, de la production à la consommation.
    Les sites permettant l’élimination de nos déchets (par enfouissement ou incinération) réceptionnent principalement nos poubelles grises d’ordures ménagères, auxquelles s’ajoute le Tout-Venant de nos déchèteries. Même si les problématiques liées aux emballages demeurent particulièrement importante, il est important de noter que ceux-ci sont normalement triés dans la poubelle jaune et orientés vers le centre de tri interdépartemental de Parçay-Meslay afin d’être séparés et orientés vers des filières de recyclage.
    Si des initiatives locales peuvent être entreprises pour les réduire, le sujet doit également être traité par le biais d’une législation nationale ambitieuse. La loi anti gaspillage pour une économie circulaire (AGEC), promulguée en 2020, va dans ce sens en interdisant progressivement les emballages plastiques à usage unique ou bien en encourageant la réutilisation de ceux n’ayant pas pu être supprimés. Il est cependant aujourd’hui nécessaire d’aller plus loin. Dans le cadre de programme de prévention départemental, Touraine Propre et ses collectivités adhérentes entendent jouer un rôle d’influence auprès des parlementaires du territoire afin d’encourager l’élaboration de politiques publiques toujours plus ambitieuses en matière de réduction des déchets à la source.

Laisser un commentaire

Agenda