Contribution Individuelle

Réf. 0002

Bonne idée !

Robert

Dean -

16 mai 2024

Je vois déjà les avalanches d’opposants à la construction d’incinérateurs. Mais il faut être réalistes : nous vivons dans un monde capitaliste dont le moteur est la consommation, et on n’en sortira pas de sitôt. Autrement dit, la réduction de 16% des déchets est un doux rêve. En Touraine le tri fonctionne bien, le compostage collectif se met en place doucement, les déchetteries sont noires de monde les week-ends, les recycleries et les associations tournent à plein pour récupérer et réparer ce qui peut l’être. On a du mal à voir ce qu’on pourrait encore récupérer dans nos poubelles… D’autre part, la création d’incinérateurs permet de créer des réseaux de chaleur (donc, oubliez l’hypothèse Sonzay qui est juste idiote) qui ont prouvé au début de la guerre en Ukraine qu’ils étaient nos meilleurs atouts pour se passer du gaz russe (une énergie fossile). Là où les copropriétés qui se chauffaient au gaz ont vu leurs factures bondir jusqu’à +800%, les habitants connectés au réseau de chaleur de Tours n’ont eu “que” 40% d’augmentation. Ça fait réfléchir… Et personnellement, je préfère qu’on fasse de la chaleur avec des déchets, plutôt qu’avec du bois qu’on va chercher de plus en plus loin et parfois en faisant des coupes rases qui massacrent les paysages… Le bon sens impose donc de rénover l’incinérateur de Chinon et d’en créer un à Tours-nord pour qu’ils servent à fournir de la chaleur.

Cette publication a un commentaire

Laisser un commentaire

Agenda